Les roses qui ne sont plus…

. C’est avec ce texte tendre et nostalgique de Giovanna Iorio que je finis l’année : avec ces roses qu’à Nice, on nomme « roses de baragne », ces fleurs robustes, qui croissent sur les haies des jardins, vergers et potagers, et que l’on hume en passant tant leur parfum est fort . Elles résistent au vent, aux pluies, au temps qui passe et les flétrit sans leur ôter la douceur des.. Read More

Attilio Zanichelli : Un Matin

Ce samedi 27 novembre, à Sorbolo, province de Parme, se tient le colloque consacré au poète Attilio Zanichelli – à cette occasion, je publie ici le poème « Un Matin » qui dit toute la profondeur métaphysique de son oeuvre, et l’élégante simplicité de sa poétique : Un matin Le matin, assis sur l’herbe gracile du pré, par la pensée j’oscillais vaguement en quête de moi-même, ou comme après une chute on.. Read More