Antje Stehn – Giorno della Memoria / Jour du Souvenir

. photo : Antje Stehn (poème publié sur la revue Odyssea) Giorno della Memoria . Termini chiaveVergangenheitsbewältigung – Aufarbeitungritualizzare il senso di colpaoppure elaborare la storia?E il discorso estetico? Una poesia resiste agli atti barbarici?Il linguaggio umano è un copriletto confortanteoppureun mal di denti che va alle radici? Ovunque si guardila stessa attitudine –darsi valore sminuendo gli altriun modello impiantato sotto la pellecome un microchipc’è un Dopo se nel ricordo.. Read More

Anna Frajlich – Qu’en dit-on ? traduit par Alice-Catherine Carls

photo mbp . Alice-Catherine Carls nous avait déjà offert un texte de la poète d’origine polonaise Anna Frajlich (bannie de son pays lors de la violente campagne antisémite de 1968, et vivant désormais à New-York) – c’était alors à propos de la guerre en Ukraine (on la retrouve ici sur nos pages).Le poème d’aujourd’hui parle d’une autre blessure de notre époque secouée par les guerres et la violence des rapports.. Read More

« Vengeance », un poème de pardon de Taha Muhammad Ali

. La poète israélienne Gili Haimovich, que je remercie, et dont j’ai publié ici récemment un poème de paix, m’a proposé ce texte du grand poète palestinien Taha Muhammad Ali (1935-2011), dans la traduction de Peter Cole, sur le site Poetry Foundation. Taha Muhammad Ali  tenait une boutique de souvenirs près de Nazareth. Il est né en Galilée en 1931 et est allé à l’école du village avant de fuir devant l’avancée israélienne… Read More

Pandemonium, Barry Wallenstein – La Guerre, Constantin Enache.

. Pandemonium . They, driven by doubt and a whim, opened the box and out everything jumped, fluorescent and fearsome, and the box became famous for its nightclub/late nighttime release and later worse, that rumble before the joists gave and the bleeding call to the world, but the world wasn’t listening with its nations pinpoint pressed to the wall ; the nations’armies slouch in lassitude and fog while the generals.. Read More

Yehuda Amishai / Mahmoud Darwich – poèmes de paix

. . J’en appelle à vous, disparus à l’aube de ce siècle – vous qui avez connu le chaos et les horreurs du siècle précédent – à vous voix poétiques porteuses d’espérances, assoiffées de paix – vous qui aviez les livres comme maison commune. J’en appelle à tous ceux qui comme vous aspirent à la lumière – à la paix, au respect. Nous sommes chacun l’autre d’autrui – chacun responsable.. Read More

Dara Barnat : des liens invisibles tendus

. éd. Jacques Flament, 2018 – traduction Sabine Huynh . Dara Barnat, poète et chercheuse, vit entre New-York, sa ville natale, et Tel Aviv, sa ville d’adoption, où elle se trouve en ce moment. Titulaire d’un doctorat de l’Université de Tel Aviv, elle est Writing Director au sein du département d’études anglaises et américaines. Ses poèmes ont été traduits en français par Sabine Huynh et en hébreu par Gili Haimovitch… Read More

Giancarlo Baroni, « Magone »- mots étranglés

illustration : composition mbp . Magone est l’un de ces mots pratiquement intraduisibles qui font de la traduction une épreuve autant qu’un défi. Depuis quelques temps, je cherche à définir mon état d’âme, un mot pour dire – mais ainsi que me l’écrit Carole Mesrobian, dans l’un de nos échanges du matin : « la sidération est un ouragan qui avale les mots. Tout est muet, même écrie (sic) ». Et si.. Read More

Gili Haimovich : Etre une girafe et autres poèmes

. . L’Occident semble fou – l’Europe s’embrase – Ukraine, Arménie, Israël-Palestine… Que reste-t-il des espoirs de paix et de fraternité avec lesquels on pensait vivre après les conflits meurtriers qui ont marqué, sur notre sol, le XXème siècle… ? Né dans le fracas et la douleur, ce nouveau siècle – qui aborde bientôt son deuxième quart – a apporté son lot d’absurde violence ,et poursuit dans l’horreur absolue. .Les.. Read More

« Les Ténèbres », de Lord Byron

illustration : MONSU DESIDERIO Peintres des enfers, de villes en ruines, d’incendies nocturnes… les peintres lorrains François Nomé et Didier Barra, actifs à Naples pendant la première moitié du 17ème siècle, témoignent de l’imaginaire d’une époque trouble. .. Né à Londres en 1788, le poète qui mourut le 19 avril 1824 à Missolonghi, en Grèce, en lutte contre la domination ottomane, représente l’une des grandes figures du romantisme de langue anglaise. Grand.. Read More

La Silenziosa – une villa qui parle

. On rencontre parfois des magiciens – de ces artistes qui modèlent l’univers autour d’eux, et fédèrent d’autres artistes pour des projets toujours nouveaux. Ils sont rares, et précieux. J’ai déjà parlé de l’artiste Italo Lanfredini, dont on peut voir des pièces de sa « forêt empoignable » – 39 colonnes de terre cuite portant trace de la forme/force des mains dans le parc de sa maison-atelier-musée  La Silenziosa, à Comessaggio –.. Read More